Comment ré-enchanter le monde du travail ?

pirate-treasure_Blog Choupette WifeoL’ère industrielle à laissé la place à l’essor du secteur tertiaire et à une économie en pleine mutation (mondialisation, numérique, collaboration, ESS…) à une époque où la société évolue à vitesse grand V. Crise des vocations dans de nombreux secteurs, difficultés de recrutement, infidélité et démotivation des salariés, mal-être et stress, cette situation peu reluisante est connue de tous… mais que faire pour inverser la vapeur ? En vue des congés d’été, voici un article haut en couleurs mais non dénué de bon sens !

Chefs d’entreprise, dirigeants, devenez capitaine de bateau pirate !

Non, je n’ai pas d’insolation ! C’est peut être une proposition un peu folle mais pour ré-enchanter le travail, je pense qu’il pourrait être bénéfique de s’inspirer du fonctionnement de cet univers (voir la page de ce blog).

Pirates-of-the-caribbean-3
Pirates des Caraïbes 3 – Capitaine Jack Sparrow

L’équipage formait avec son chef, un vrai clan. Le capitaine qui s’imposait pas son expérience de marin, son audace, son autorité naturelle était souvent élu ainsi que le quartier-maître, qui secondait le capitaine et faisait régner l’ordre dans cet univers très rude (violence des éléments, éloignement de la terre ferme, vivres parfois avariés, rationnés…) et risqué (au-delà des blessures lors des assauts, des maladies, nombreux pirates ont été pendus).

Dans certains équipages, il y avait un conseil ou une assemblée (qui pouvait être convoquée par le quartier-maître) où chaque membre de l’équipage (hormis les mousses) prenait part au vote tout comme le capitaine. Parfois, seul les officiers et marins expérimentés pouvaient participer. Le quartier-maître constituait un vrai contre-pouvoir puisqu’il pouvait entamer un procès ou fomenter un soulèvement contre le capitaine qui était alors débarqué sur une île.

Le partage du butin était réalisé selon un principe très égalitaire : le capitaine recevait tout au plus 1,5 ou 2 fois plus que les autres et les blessés au combat avait une prime spéciale.

L’équipage (et le salarié) est attiré par l’aventure (une perspective motivante, un défi à relever) et veut de la bouffe (un revenu permettant de couvrir ses besoins), du rhum (des réussites à fêter), des femmes (prendre du plaisir à travailler), sa part du butin (une récompense pour ses efforts) et avoir son mot à dire (participer aux décisions) !

Quant au bateau, il était surtout petit, léger, manœuvrable et rapide ce qui permettait de prendre par surprise les lourds navires de commerces aux cales chargées de richesses et s’éloigner rapidement pour se mettre à l’abri des tirs de canons, s’il était pourchassé par la marine.

Les pirates avaient bien compris l’intérêt stratégique de l’agilité et de la réactivité… deux qualités dont toutes les entreprises devraient se doter.

Enfin, il y a eu un certain nombre de femmes pirates célèbres : preuve qu’une femme peut s’imposer dans un univers d’hommes si elle est légitime, qu’elle sait assumer et se montrer exemplaire. Anne Bonny aurait même dit à Rackam le Rouge le jour où il fut pris : « Si tu avais combattu comme un homme, tu n’aurais pas été pendu comme un chien ».

Chanson « Du rhum, des femmes » par Soldat Louis

 

Selon un sondage Ifop de 2010, 10% de la population française est tatouée et 20% pour les jeunes de 25 à 34 ans. Or cette « décoration corporelle » qui est souvent l’expression de la personnalité du salarié est parfois mal vue et camouflée sous des vêtements couvrants par peur des remarques. J’ai envie de reprendre un célèbre slogan et dire : « Venez comme vous êtes ! » (tout en ayant une tenue correcte bien sûr).

Des locaux qui favorisent bien-être et créativité.

Quittons les XVII° et XVIII° siècles et revenons à notre époque…   Comment trouver l’inspiration, se sentir bien dans des bureaux standardisés qui se ressemblent bien souvent tous quelque soit l’entreprise ou l’administration ? Comment concilier les différents besoins des salariés au travail ? Comment favoriser la communication en face-à-face au sein des entreprises où le mail est devenu roi ? Comment créer un environnement où les salariés qui sont souvent en déplacement se sentent bien ?

Photos de bureaux issues du blog Kollori
Photos de bureaux issues du blog Kollori

Je pense qu’il devient de plus en plus crucial de réfléchir au look des bureaux et à l’aménagement intérieur. Il est important de concevoir des espaces ayant des fonctions différenciées : espace d’échanges, de détente, zone de silence pour s’isoler et se concentrer sur un dossier, salle favorisant la créativité pour plancher – seul ou à plusieurs – sur un projet ou une idée, bureaux où on peut de travailler debout (avec des reposes fesses) ou assis…

Je vous invite à explorer les différents articles du blog Kollori qui présente de nombreux exemples de bureaux « design ».

Grâce aux ordinateurs portables, au Wifi, les salariés de plus en plus mobiles et en télé-travail ne sont plus autant attachés à « leur » bureau ce qui favorise les espaces modulables, partagés. Un créneau à exploiter pour les entreprises qui peuvent en tirer profit pour penser différemment leurs locaux.

Bureau de Google dans un article du Nouvel Economiste
Photo des bureaux de Google parue dans un article du Nouvel Économiste

Selon une enquête, 71% des salariés se disent plus efficaces en tiers-lieux (espaces partagés, Fab Labs, salles de coworking, centres d’affaires) qu’au bureau !

La société évolue beaucoup plus vite que l’entreprise… cette dernière doit donc réajuster le cap, voir même virer de bord. Larguez les amarres !

Chanson « Santiano » par Les Marins d’Iroise

Advertisements

Un commentaire sur “Comment ré-enchanter le monde du travail ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s